Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Expressions’ Category

Aujourd’hui, j’ai traduis quelques lignes à propos des «ethnic media». Aux États-Unis, l’association New America Media regroupe un grand nombre de ces ethnic media, des médias qui ont pour public-cible des personnes d’une même origine, notamment latino-américaine dans le cas de ce pays.

D’autres exemples ici et . Sur ce dernier site, j’aime particulièrement la phrase: «With over 10 % of the total population of Ireland now ethnic, your marketing plan is not complete without us». Toute la question se résume à définir qui est ethnique et qui ne l’est pas, quelle est la différence entre une personne d’une autre origine ethnique et un étranger !

En français, il apparaît qu’on parle de médias de la diversité. Voyez aussi ce qu’en dit Altermondes Pourtant, il me semble que ce concept de diversité est très politiquement correct, un moyen d’intégrer ces minorités, ces communautés qui dans une masse dont on souligne la diversité ont la même place que n’importe quelles autres. Malheureusement je n’ai pas trouvé d’autre appellation, si quelqu’un en connaît, je suis preneuse. On parle aussi de médias communautaires, mais cette appellation désigne habituellement des médias qui favorisent la participation de la communauté.

Publicités

Read Full Post »

Jump the gun

Photo de julianrod, Flickr's Creative Commons

Aujourd’hui, Salon.com publie un article intitulé Did Senate jump the gun on stimulus deal?

Le Merriam-Webster définit cette expression comme ceci:

1. to start in a race before the starting signal

2. to act, move, or begin something before the proper time

A l’origine  l’expression est donc utilisée en athlétisme pour désigner un faux départ. Cependant, au sens figuré, elle signifie « parler trop vite », ou « s’avancer ».

Du côté des expressions contenant le même verbe, notons jump the queue, apparemment surtout utilisé en Grande-Bretagne, qui signifie dépasser tout le monde dans une file d’attente, et jump the ship qui correspond au abandonner le navire francophone.

Photo: julianrod, Flickr’s Creative Commons

Read Full Post »

Charlie is listening

Dans le film Good Morning Vietnam, on peut voir un militaire américain au téléphone. Sur le combiné est collé un mot où on peut lire: Charlie is listening. Qui peut bien être ce fameux Charlie? Peut-être une sorte de Big Brother de l’époque, qui n’avait pas d’yeux, mais des oreilles?

En effet, cette phrase servait bien à rendre les utilisateurs du téléphone attentifs au fait que leurs conversations pouvaient être surveillées. Pendant la guerre du Viêt Nam, l’ennemi était appelé Victor Charlie par les Américains. Ce surnom est formé des lettres de l’alphabet radio international et désignent les Viêt Congs.

Read Full Post »

S’il y a une caractéristique de la langue anglaise que j’affectionne particulièrement, c’est sa rapidité à se renouveller, à accepter de nouveaux mots et de nouvelles expressions. Il me semble que les anglophones la réinventent chaque jour en fonction de l’actualité. L’expression Land it in the Hudson découverte il y a quelques jours dans le Urban Dictionary, est un parfait exemple de ce phénomène.

Ensuite, il est intéressant de voir si ces mots nouveaux et ces expressions à la mode arrivent à se faire une place pour entrer définitivement dans la langue. Quand on parle d’entrer définitivement dans la langue, la condition principale est évidemment d’être accepté dans un dictionnaire. Ce qui, soit dit en passant, n’a rien de définitif puisque des mots sont supprimés de ces ouvrages de référence chaque année…

Dans le cas du Oxford English Dictionary, c’est la règle des 5 qui prévaut. Le mot doit apparaître 5 fois, dans 5 sources différentes, sur une période de 5 ans pour espérer faire l’objet d’une entrée. Plus d’informations à ce sujet ici.

Read Full Post »